Résultats de l’étude BALmétrie 2018 : les tendances de l’Imprimé Publicitaire

Résultats de l’étude BALmétrie 2018 : les tendances de l’Imprimé Publicitaire

La 7ème édition de l’étude BALmétrie*, mesurant l’audience du courrier publicitaire, publiée le 16 juin 2019 et conduite par Ipsos, révèle qu’un lecteur d’Imprimé Publicitaire sur 2 est prêt à passer à l’acte d’achat suite à sa lecture. Média du pouvoir d’achat par excellence, l’Imprimé Publicitaire a plus que jamais sa place dans les stratégies de communication et marketing des entreprises.

Le courrier, un média toujours autant apprécié des Français

Inscrite dans notre quotidien, la relève de la boîte-à-lettres à un réel impact sur les consommateurs. Ainsi, sur les 99% des Français qui possèdent une boîte-à-lettres, 82% l’ouvrent tous les jours.  Ce média jouit toujours d’une forte audience, de quoi donner de belles opportunités aux annonceurs.

La boîte-à-lettres dispose d’un niveau d’encombrement publicitaire raisonnable, ce qui offre la possibilité aux annonceurs de toucher une audience attentive et qualitative. Ainsi, sur les 9,9 courriers lus en moyenne chaque semaine par les Français, ⅔ sont des courriers publicitaires.

Par ailleurs, sur les 6,7 prospectus lus en moyenne chaque semaine, 1 sur 2 est lu de façon assidue. Quant au courrier adressé, sur les 3 lus en moyenne chaque semaine, 2 sur 3 sont  regardés ou lus attentivement. Le courrier adressé est donc un puissant outil de fidélisation et de prospection, de plus en plus personnalisé permettant de tisser une relation émotionnelle et durable avec le consommateur. L’attrait de ce média réside notamment dans sa liberté d’usage.

La boîte-à-lettres est revalorisée, plus engageantes. Le courrier assure donc une meilleure mémorisation du message et offre de réelle chance aux annonceurs d’émerger.

Le courrier, levier important de drive-to-store et drive-to-web

L’Imprimé Publicitaire est un média particulièrement ROIste. Lus chaque semaine par 66,9% des Français, le prospectus à un impact majeur sur le drive-to-store. Ainsi, 45,4% des lecteurs déclarent s’être rendus ou avoir eu l’intention de se rendre en magasin après la lecture d’un Imprimé Publicitaire. Chez les 15-24 ans, à l’affût de bons plans, le chiffre est tout aussi important. Il est de ce fait, de 45,1%.

En ce qui concerne le courrier adressé, l’étude BALmétrie montre des effets partagés entre le drive-to-store (23%) et le drive-to-web (21,2%). Ici, les jeunes sont les plus réactifs. 31,6% des 15-24 ans déclarent  s’être rendus en magasin et 26,2% à avoir visité le site internet de l’enseigne à l’origine du courrier adressé. Ces chiffres, nous montrent bien que les marques ont tout intérêt à développer ce levier pour séduire cette génération hyperconnectée. Le courrier est donc un excellent moteur de  trafic en magasin et sur les sites des marques.

Le média courrier bénéficie toujours d’une forte audience chez les Français et l’Imprimé Publicitaire occupe plus que jamais une place importante dans les plans de communication des annonceurs où Print et Digital se complètent efficacement pour répondre aux habitudes des consommateurs, mêmes les plus jeunes.

Etude balmétrie 2019

Lien vers l’étude complète

*(1) Lancé en mars 2011, Balmétrie est un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) qui rassemble La Poste, Mediapost, Mediapost Publicité, Adrexo, le SNCD (Syndicat National de

Share

Laisser un commentaire