6 tendances qui vont façonner le monde du retail en 2019 !

6 tendances qui vont façonner le monde du retail en 2019 !

Evolution des tendances, des technologies, du comportement d’achat… les points de vente font face à de nombreux chamboulements depuis quelques années. Aujourd’hui, nous vous décryptons 6 tendances qui devraient façonner le monde du Retail pour cette nouvelle année !

Développement du “phygital”

Le physique et le digital semble de plus en plus complémentaires. D’après un sondage réalisé par BVA, 89% des Français apprécient de trouver des informations en ligne sur les produits, et 64% d’entre eux apprécient de les manipuler avant l’achat en magasin.

Cette alliance devrait conduire à un magasin plus rapide où la recherche des produits en rayon sera remplacée par une application qui guide les clients à l’endroit où ils veulent être.

« Les magasins physiques offrent aux clients une expérience d’achat plus tangible, où ils peuvent voir les produits avant de s’engager à les acheter. Cela donne à ces espaces un avantage sur les fournisseurs en ligne, et nous voyons les magasins commencer à capitaliser sur cela et à ajouter des extras pour incorporer plus d’avantages d’Internet« . Toby Pickard, responsable de l’innovation chez IGD.

En 2018 déjà, les partenariats entre la grande distribution et les pure-players s’accentuaient. A titre d’exemple, Monoprix s’est associé à Amazon en proposant la possibilité aux consommateurs d’acheter les produits Monoprix Gourmet et Bio via le Marketplace Amazon.

En 2019, la tendance « Phygital » devrait s’accentuer. Le concept-Store Nike, ouvert en 2018 à Los Angeles, est l’exemple parfait de cette fusion. Via les données récupérées sur l’application, Nike offre aux clients une expérience client 100% personnalisée. L’analyse de ces données permet de générer des recommandations ultra personnalisées tout en mêlant nouveaux outils digitaux et magasins (cabines d’essayage connectées, bornes interactives, vitrines…)

La reconnaissance vocale

Annoncé comme LA tendance phare du retail en 2018, la reconnaissance vocale a connu un lent démarrage. Néanmoins, une étude OC&C affirme que le marché de v-commerce devrait atteindre 40 milliards de ventes d’ici 2022. Avec le développement des assistants vocaux, les commandes vocales devraient devenir un véritable levier d’acquisition pour les marques et enseignes.

Au cœur des foyers, les assistants vocaux  devraient s’imposer et transformer notre manière de faire du shopping. Plus intuitifs, émotionnels, directs, ils proposent de nombreux services pour aider le consommateur dans son parcours d’achat. Les enseignes vont donc devoir repenser leur manière d’interagir avec le consommateur, via notamment des propositions mieux ciblées.
L’an 1 du conversationnel, c’est maintenant ! Et les Français sont prêts : 57% d’entre eux estiment que les assistants vocaux vont rendre leur vie plus facile.

Aussi, en 2018, l’assistant vocal de Google s’est associé à Carrefour et Leclerc en proposant la possibilité d’effectuer la saisie des listes de course que le consommateur lui dicte. En 2019, ces enseignes prévoient de mettre en place une nouvelle option permettant à l’assistant vocal de générer le panier correspondant à la liste de course dictée par le client. Cette technologie pourrait même être utilisée par les retailers comme un outil de conseil pour les consommateurs.

Face à ce phénomène, les enseignes devront repenser leur stratégie de référencement naturel. En effet, lorsqu’un consommateur demande à un assistant vocal de trouver le boulanger le plus proche, celui-ci lui indique un seul résultat, celui qui est le mieux positionné. Pour espérer atteindre cette position, les retailers devront donc axé leur stratégie de référencement naturel non plus sur des mots-clés mais sur des expressions en langage naturel. Par exemple : “où trouver un boulanger proche de chez moi?”, ou encore “où est le boulanger le plus proche de chez moi”.

tendances retail 2019

La santé et le bien-être au cœur des priorités des retailers

Les problématiques en matière de santé et de bien-être figurent parmi les principales initiatives que les retailers exposent pour 2019.

C’est le début de ce qui promet d’être une vague de mouvements de la part des enseignes qui cherchent à conquérir une plus grande part du marché de la santé et du bien-être.

La société Kroger a créé une application mobile appelée OptUP facilitant l’achat de produits sains. Lorsque les consommateurs scannent une étiquette, l’application synthétise toute l’information nutritionnelle et attribue une note à l’aliment, ce qui facilite la comparaison des aliments et les choix santé.

De nombreuses chaînes de magasins aux Etats Unis, dont Hy-Vee, Giant Foods et Albertson’s, déploient des magasins de plus petites tailles axés exclusivement sur des options alimentaires plus saines.

Le nombre d’applications visant à aider les consommateurs à mieux suivre leur santé et leur bien-être a augmenté et continuera à exploser au cours de cette année ! A titre d’exemple,  l’application Yuka, qui scanne les produits et analyse leur impact sur la santé, fait partie du top 10 des applications gratuites sur l’Appstore et le Playstore avec 6 millions d’utilisateurs. Chaque jour, 2 millions de produits sont scannés soit une moyenne de 45 scans par secondes.

Le nouvel discount branché ?

Le nouveau discount branché s’affirme comme une façon de séduire une nouvelle génération dont les moyens financiers ne sont pas proportionnels à son pouvoir d’influence. Ainsi, pour 75% des Français, la qualité n’est pas synonyme de prix élevé. Et 66% d’entre eux, pensent que le sur-mesure devrait être au même prix que le standardisé. Pour faire face à ce nouveau phénomène et satisfaire cette demande, les enseignes tentent de proposer du “branché” pour moins cher. Des enseignes ont par exemple décidé de court-circuiter les intermédiaires afin de proposer aux clients des produits jusqu’à 90% moins chers que la concurrence et à qualité identique. C’est par exemple le cas de la marque “Beauty Pie” qui s’est inspirée du modèle Netflix en proposant un catalogue de produit 80 à 90% moins cher moyennant un abonnement mensuel de 10 dollars.

De plus, les articles de seconde main sont de plus en plus populaires. Ainsi, la marque Banana Republic commercialise désormais des articles de luxe (Chanel, Louis Vuitton…) peu utilisés. A l’heure actuelle, la marque pèse 20 milliards de dollars et devrait doubler d’ici 2022.

Vers toujours plus de services

En 2018, les concept-stores se sont multipliés et misent de plus en plus sur les services à proposer à leurs clients. Pour cette nouvelle année, la tendance devrait s’accroître.
L’enseigne Nordstrom a ouvert un concept store pour le moins original. En boutique, aucun vêtement n’est exposé. L’enseigne mise avant tout sur le service (essayage, rencontre avec un tailleur, retrait de produits acheté en ligne…).  Chez Frank et Oak, on ne fait plus seulement du shopping, mais on peut également profiter d’un barbier ou encore d’un comptoir à café. En France, le magasin Leclerc de Roques-sur-Garonne teste pour la première fois un tout nouveau service. Et oui, dans le premier E.Leclerc Occasion de France, il est désormais possible de vendre vos objets délaissés !

Le développement de ces services augmente considérablement le temps que les consommateurs passent en magasin. En parallèle, l’expérience client est ainsi maximisée pour apporter une réelle valeur ajoutée aux points de vente physiques.

Ceci permet également d’approfondir la relation entre le client et la marque, et ce de manière authentique.

Réalité virtuelle et réalité augmentée

La réalité augmentée et la réalité virtuelle attirent de plus en plus les consommateurs. Les marques l’ont bien compris. Ainsi, en 2018, Zara a lancé son application Zara AR. Grâce à cette dernière, les consommateurs peuvent diriger leurs smartphones vers les vitrines ou les présentoirs et visionner le contenu en réalité augmentée des modèles portant les articles de la marque. Encore mieux, il suffit d’une seule pression sur l’application et les consommateurs peuvent acheter leurs articles favoris.

Selon une étude menée par SmartVR en 2016, 81% de ceux qui ont testé la réalité virtuelle sont prêts à la recommander à leurs amis.

Aucun doute, cette tendance devrait continuer à se déployer dans les années à venir !

tendances retail 2019

Les marques devront donc faire preuve d’inventivité pour répondre aux nouveaux besoins des consommateurs. Cette nouvelle année 2019 rime avec équilibre. L’équilibre entre le magasin physique et le digital, entre la qualité et le prix, entre l’humain et l’intelligence artificielle… L’expérience proposée sera toujours au cœur des priorités des retailers. Les technologies liées à cet enjeu rythmeront le retail de demain. Affaire à suivre !

Share

Laisser un commentaire