Quand l’Imprimé Publicitaire devient sensoriel !

Quand l’Imprimé Publicitaire devient sensoriel !

L’Imprimé Publicitaire n’est pas le seul apanage des grandes surfaces alimentaires et spécialisées. Ce média est un support attendu des consommateurs et peut stimuler tous leurs sens. Découvrez comment un produit de grande consommation s’est emballé pour ce média avec au final une campagne réussie.

 

Un rituel plaisir pour les consommateurs

L’Imprimé Publicitaire est un média puissant et promotionnel, mais c’est aussi un média découverte et plaisir : 8 lecteurs sur 10 considèrent sa lecture comme un véritable moment de plaisir et passent 38 minutes en moyenne chaque semaine à le lire*. Pour 85% des lecteurs, il permet de découvrir de nouveaux produits, donne des idées et des envies*.

 

L’Imprimé Publicitaire se joue de nos cinq sens

Média plaisir, le consommateur est confortablement installé dans son canapé pour le lire, tous ses sens peuvent être ainsi stimulés, avec des solutions nouvelles et différenciatrices qu’il saura apprécier.

L’Imprimé Publicitaire peut prendre des formes variées pour jouer sur la vue et le toucher : magazine, enveloppe-surprise, mais aussi formats innovants, formes-objet, encre à gratter ou encore des matières originales apportant de nouvelles sensations : toucher velouté ou relief, glitter ou vernis pailleté, écriture lumineuse fluo,…

Sur l’olfactif, les odeurs réveillent des émotions, comme l’odeur du sapin à Noël ou l’odeur du monoï en été, important pour les marques d’hygiène-beauté et les produits alimentaires. L’auditif peut-être aussi stimulé, l’Imprimé Publicitaire devient connecté avec le digital. Exit la puce musicale, les visuels s’expriment et s’enrichissent via le mobile, par la voix.

Imprimé connecté

 

La recette gagnante de Royco

La campagne Royco a ainsi stimulé 4 de nos 5 sens pour promouvoir son  » instant soupes « , favoriser la découverte de son produit,et conquérir de nouveaux utilisateurs ;

  • Le goût et l’odorat avec la distribution d’échantillon gratuit, à déguster.
  • La vue avec le choix des couleurs et l’appétance des visuels.
  • Le toucher via le support papier  » la qualité douce du papier est très attirante et plaisante  » qui complète le plaisir de la lecture et renforce le message.

Sans oublier le mécanisme promotionnel, incontournable, avec une incitation à l’achat avec un bon de réduction immédiat.

Avec ce dispositif puissant de plusieurs millions d’exemplaires distribués en boîtes-à-lettres ciblées sur les foyers actifs et dans de grandes agglomérations dont Paris, la campagne a performé : 74% de mémorisation dont 43% en spontané, 62% de lecture du prospectus, 64% d’agrément du prospectus et 76% pour l’échantillon**.

Une campagne qui a permis de développer les volumes, d’accélérer les rotations et de gagner des PDM sur le marché de la soupe instantanée.

Roy, le défenseur des pauses peut être satisfait : « Nous avons choisi le média Imprimé Publicitaire car nous sommes convaincus q’uil est un support incontournable pour développer nos ventes en GSA. Cette campagne nous a permis de développer nos volumes, d’accélérer les rotations et de gagner des parts de marché volume sur le marché de la soupe instantanée. »

L’Imprimé Publicitaire est devenu une vitrine pour la marque en complément de sa campagne TV, autant qu’un accélérateur direct de ses ventes. Une manière originale de se démarquer et de séduire de nouveaux consommateurs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.adrexo.fr

 

Par Coralie Masselot

 

Sources

* Etude Conso Ipsos-Adrexo novembre 2014

** Post-test de la campagne  » Royco vous offre une pause  » Cospirit Mediatrack oct 2014

Share

Laisser un commentaire