Étude IREP 2017 : l’imprimé publicitaire en constante progression

Étude IREP 2017 : l’imprimé publicitaire en constante progression

Chaque année, l’IREP (Institut de Recherches et d’Études publicitaires), France Pub et Kantar Media publient les chiffres concernant l’état du marché publicitaire. Les derniers résultats, concernant le premier semestre 2017, sont tombés le 28 septembre dernier. Voici ce qu’il fallait retenir.

 

État du marché publicitaire : progression constante de l’imprimé publicitaire

L’imprimé publicitaire a encore de beaux jours devant lui. Après avoir enregistré une augmentation de 1.9% au premier trimestre 2017, ce média continue de gagner du terrain sur le premier semestre avec une progression de 3.2%, atteignant un chiffre d’affaires de 319 millions d’euros.

Globalement le marché publicitaire reste stable avec une hausse de 0.1%. En 2016, sur la même période, le marché était en croissance. Ce ralentissement s’explique par la baisse des recettes sur l’ensemble des médias historiques (presse, radio et télévision).

Parmi la totalité des annonceurs cross médias, également en croissance de 2% par rapport à 2016, trois secteurs se distinguent par l’augmentation de leurs investissements sur le marché publicitaire : le secteur « télécommunications » avec +8%, le secteur « distribution » avec +6.6% et le secteur « tourisme et restauration » avec +6%.

En revanche, un recul est constaté pour les secteurs de la beauté, de l’automobile et de l’alimentation.

 

Les prévision pour l’année 2017

L’année 2017 sera positive pour le marché publicitaire avec une croissance globale estimée à 1.6%. Les investissements en communication, anormalement bas au dernier trimestre 2016, devraient être supérieurs au second semestre 2017 et ainsi engendrer un redressement du marché sur cette période, mais également sa croissance pour l’ensemble de l’année.

Enfin, le digital confirme sa position de « leader » notamment avec son utilisation par les médias propriétaires.

 

Méthodologie de l’étude

L’étude porte sur les chiffres de 2017 comparés à ceux de 2016. Les résultats sont possibles grâce au rapprochement des données de pression publicitaire brute de Kantar Média couplées avec les dépenses nettes des annonceurs déclarées à France Pub et les recettes publicitaires des régies obtenues par l’IREP. Les médias concernés sont : la presse, la télévision, la publicité extérieure, internet (display et search), la radio, le cinéma, le courrier publicitaire et l’ISA.

Retrouvez l’ensemble des résultats sur le site de l’IREP.

Share

Laisser un commentaire