[EMARKETING] : Média Courrier : 4 bonnes pratiques pour bien s’adresser aux CSP+

[EMARKETING] : Média Courrier : 4 bonnes pratiques pour bien s’adresser aux CSP+

Les CSP+ représentent une cible convoitée par les marques, notamment en raison de leur pouvoir d’achat plus important mais aussi leur tendance à adopter plus facilement les nouveaux produits et services. Comment le média courrier peut-il être alors un bon moyen de se distinguer de la concurrence ?

La boîte aux lettres : un canal privilégié dans la relation marque-consommateurs

82% des Français relèvent chaque jour leur courrier, ce qui représente donc, aujourd’hui encore, un rituel quotidien, où chaque foyer lit en moyenne près de 7 imprimés publicitaires et 3 courriers adressés par semaine. La boîte aux lettres représente ainsi un canal privilégié pour les marques dans leur relation aux consommateurs, que ce soit pour se faire connaître d’eux ou entretenir le lien dans une logique de fidélisation, d’autant qu’il est aussi un puissant levier « drive-to-store » (45,4% des sondés se rendent en magasin (ou en ont l’intention) pour acheter un produit suite à la lecture d’un flyer ou d’un catalogue publicitaire – source : Balmétrie 2019).

« Alors, même si aujourd’hui le marché est concurrencé par la communication digitale, il trouve un attrait certain auprès d’annonceurs qui voient là l’opportunité de rentrer en contact avec leur cible de façon qualitative. Il est ainsi plus facile de se distinguer parmi quelques courriers en boîtes aux lettres qu’au milieu de centaines de mails dans la boîte mail », précise Jérôme Martel, DGA chez Adrexo – HOPPS GROUP.

Conseil n°1 Jouer à fond sur la curiosité

« Le média courrier a pour avantage d’être un média choisi : alors que 99% des Français ont une boîte aux lettres, seulement 20 % des foyers y ont apposé un « stop pub » (vs 35% d’adblockers) », rappelle Nicole Abenhaim, DGA Marketing et Expérience Client de MEDIAPOST.

Consulter son courrier représente donc un moment de déconnexion, où le consommateur fait le choix d’accorder du temps à la marque, quand et où il le souhaite. L’enjeu pour les annonceurs est alors de réussir à capter l’attention du destinataire pour que le courrier soit gardé en main le plus longtemps possible. Afin qu’il puisse générer de l’intérêt, la curiosité est un bon levier :  » Cela peut passer par un format original qui sort du format A4 classique ou prendre la forme d’un petit paquet (lettre de moins de 2,5 cm d’épaisseur) par exemple, qui aura une connotation de cadeau », détaille Jérôme Martel.

La bonne pratique : Forgiarini, réseau alsacien de magasins spécialisés en salles de bain haut de gamme a opté pour le support PROMOFOLIO de MEDIAPOST. Cette sur-couverture qui englobe les autres imprimés publicitaires a permis la marque de « faire la une dans la boîte aux lettres ».

[LIRE LA SUITE]

Article paru sur e-marketing.fr

Share

Laisser un commentaire