[LE WEB GRANDE CONSO] Et si le drive piéton bousculait la proximité urbaine …

[LE WEB GRANDE CONSO] Et si le drive piéton bousculait la proximité urbaine …

Ce n’est pas – encore ? – une effervescence mais ça pourrait bien le devenir. Le drive piéton suscite en effet l’intérêt de toutes les enseignes, depuis l’ouverture d’un premier point de retrait d’Auchan Direct dans le 15e arrondissement de Paris. C’était en 2014. Depuis, Cora a ouvert deux drives piéton à Metz en 2016 et Verdun fin 2017. Entre temps, Leclerc s’est également lancé à Lille au printemps dernier. Et Carrefour a installé très récemment, via des casiers automatiques, un point de retrait piéton dans le centre d’Orléans.

Lille est, de loin, l’expérience qui est la plus significative côté business. Implanté dans le vieux-Lille, ce “drive” (une terminologie un peu étonnante pour des retraits piétons !) tourne actuellement à pas loin de 1 000 commandes semaines. Nettement mieux que nombre d’hypers Carrefour ou Géant par exemple. Le panier moyen est certes plus modeste qu’un drive classique (entre 40 et 45 € pour les piétons) mais, à ce stade, aucun doute sur la rentabilité de l’affaire. Avec de 1,7 à 2 millions de chiffre d’affaires et un local de 50 m2 (loué 50 K€ / an), faudrait y mettre de la bonne volonté pour demeurer en-deça du point mort ! [LIRE LA SUITE]

 

Article paru sur olivierdauvers.fr

 

Share

Laisser un commentaire